Aloe vera qui tombe, que faire ?

‍L’aloe vera est une plante incroyablement polyvalente et bénéfique qui est appréciée par beaucoup. Non seulement elle est incroyablement facile à entretenir, mais elle présente un certain nombre d’avantages pour la santé, ce qui en fait une plante idéale pour toute maison. Malheureusement, l’aloe vera peut parfois commencer à se dégrader, que ce soit en raison de soins inappropriés ou de facteurs environnementaux. Si vous êtes un amoureux des plantes et que votre aloe vera commence à souffrir, ne vous inquiétez pas : il existe quelques conseils et astuces pour le remettre sur les rails. Qu’il s’agisse de garantir un sol et une température adaptés ou de mettre en œuvre des techniques d’arrosage appropriées, vous pouvez faire revivre votre aloe vera en quelques étapes simples. Lisez la suite pour découvrir les astuces du métier pour prendre soin de votre aloe vera et le ramener à la vie.

Qu’est-ce qui provoque la chute de l’Aloe Vera ?

La raison la plus courante pour laquelle l’aloe vera tombe est le manque de nutriments dans le sol. L’aloe vera est une plante extrêmement gourmande et a besoin de beaucoup de nutriments qu’elle puise dans le sol. Malheureusement, de nombreuses personnes qui cultivent l’aloe vera n’ajoutent aucun nutriment à leur sol, ce qui peut entraîner la chute des feuilles. Pour remédier à cela, vous devez ajouter à votre sol un engrais riche en azote, en phosphore et en potassium. Une autre cause fréquente de la chute de l’aloe vera est un arrosage inadéquat. De nombreuses personnes qui cultivent l’aloe vera arrosent trop leurs plantes, ce qui les fait mourir lentement de pourriture et de décomposition. Lorsque vous arrosez votre aloe vera, vous devez laisser le pouce supérieur du sol s’assécher entre les arrosages. Si vous arrosez votre aloe vera trop fréquemment, les racines risquent de pourrir et les feuilles de tomber.

Veillez à ce que le sol et la température soient appropriés

Les plantes d’aloe vera se développent dans un sol sableux et limoneux. Bien que l’aloe vera puisse prospérer dans un sol argileux, cela peut être plus difficile, il est donc préférable de la cultiver dans un environnement plus hospitalier. L’aloe vera est également l’une des rares plantes qui peuvent tolérer le plein soleil. La température optimale pour une plante d’aloe vera se situe entre 21 et 32 degrés Celsius. Si votre aloe vera a des difficultés à cause d’une température inadéquate, vous pouvez essayer de le faire pousser à l’intérieur ou près d’une fenêtre qui ne reçoit pas la lumière directe du soleil.

Adoptez des techniques d’arrosage appropriées

Comme nous l’avons mentionné plus haut, de nombreuses personnes qui cultivent l’aloe vera arrosent trop leurs plantes, ce qui entraîne la chute des feuilles. Lorsque vous arrosez votre aloe vera, vous devez laisser le pouce supérieur de la terre sécher entre les arrosages. Si vous arrosez votre aloe vera trop fréquemment, les racines risquent de pourrir et les feuilles de tomber. Une autre erreur courante commise lors de l’arrosage de l’aloe vera est d’arroser trop profondément. Lorsque vous arrosez votre aloe vera, vous devez arroser le pouce supérieur, et non le pot entier. Si vous arrosez trop profondément, le sol va gonfler et se gorger d’eau, ce qui peut faire pourrir les racines.

Fertiliser votre aloe vera

Les plantes d’aloe vera nécessitent moins d’engrais que beaucoup d’autres plantes, mais elles en bénéficient tout de même. Comme nous l’avons mentionné plus haut, la plupart des sols pour aloe vera ne contiennent aucun nutriment, ce qui rend la fertilisation de votre aloe vera essentielle. Vous devez fertiliser votre aloe vera tous les trois ou quatre mois. Si votre aloe vera a des difficultés en raison d’un manque de nutriments, essayez d’ajouter à votre sol un engrais riche en azote, en phosphore et en potassium. Si vos plantes sont en bonne santé, vous n’avez pas besoin de les fertiliser tous les mois. Une fois par trimestre devrait suffire.

Maintenez un taux d’humidité optimal

Les plantes d’aloe vera se développent dans des environnements humides, mais de nombreux foyers sont loin d’être humides. Si votre aloe vera a des difficultés en raison d’un manque d’humidité, vous pouvez essayer d’installer un humidificateur dans votre maison ou de cultiver votre aloe vera à l’extérieur. Bien que l’aloe vera puisse être cultivé à l’intérieur, il est préférable de le cultiver à l’extérieur car il peut vivre pendant des années. Vous pouvez également essayer de le cultiver dans un grand pot avec un trou de drainage.

Prendre soin de votre aloe vera en hiver

Si vous vivez dans une région tempérée, vous devrez peut-être prendre un soin particulier de votre aloe vera en hiver. Si les températures extérieures descendent en dessous de 10 degrés Celsius, vous devez rentrer votre aloe vera à l’intérieur. Si vous n’avez pas de place à l’intérieur pour votre aloe vera, vous devez l’amener à l’intérieur pendant au moins quelques heures chaque jour pour qu’il soit exposé au soleil. Lorsque vous rentrez votre aloe vera à l’intérieur, vous devez également l’arroser moins souvent, car la terre restera humide plus longtemps. Vous pouvez également le fertiliser un peu plus.

Comment tailler votre aloe vera ?

Si votre aloe vera est en difficulté à cause d’une croissance excessive, vous pouvez le tailler pour favoriser une nouvelle croissance. Il est important de tailler l’aloe vera au printemps, car il entre en dormance à cette période de l’année. Si vous taillez votre aloe vera au printemps, cela favorisera une nouvelle croissance et aidera peut-être votre aloe vera à prospérer. Pour tailler votre aloe vera, coupez de gros morceaux de feuilles de la plante ou coupez-les aussi loin que vous le souhaitez. Vous pouvez également enlever le centre de la plante, ce qui peut également favoriser une nouvelle croissance. Il est important de ne tailler qu’une petite partie de la plante à la fois, car l’aloe vera est très sensible.

Signes de maladie ou de parasites

Si votre aloe vera est tombé à cause d’une maladie ou de parasites, vous verrez probablement des taches blanches sur les feuilles ou les tiges. Si vous les remarquez sur votre aloe vera, vous devez immédiatement le retirer de votre maison. Si votre aloe vera est en difficulté à cause d’une maladie ou de parasites, il est peu probable que vous puissiez le sauver, il est donc préférable de le jeter et de recommencer avec une nouvelle plante. Si vous n’êtes pas sûr que votre aloe vera souffre d’une maladie ou d’un manque de nutriments, vous pouvez essayer de l’apporter à un magasin de jardinage ou à une pépinière locale, qui pourra vous aider à diagnostiquer le problème et vous proposer une solution.

Conclusion

Si votre aloe vera commence à tomber, ne vous inquiétez pas. L’aloe vera est une plante très facile à entretenir, il est donc probable que vous puissiez la faire revivre. Si votre aloe vera est en difficulté à cause d’un manque de nutriments, taillez-le au printemps, arrosez-le moins souvent et fertilisez-le un peu plus. Si votre aloe vera souffre d’un manque d’humidité, arrosez-le moins souvent et essayez de le cultiver en extérieur ou dans un grand pot avec un trou de drainage. Si votre aloe vera souffre de maladies ou de parasites, jetez-le et recommencez avec une nouvelle plante. Suivez ces conseils et astuces, et votre aloe vera est sûr de prospérer à nouveau.

Related Posts

Laisser un commentaire